17 octobre 2005

Capricieuse Marianne au pays de l'extravagance.

Vendredi soir, j'ai eu le somptueux plaisir de voir, que dis-je, d'admirer, contempler, savourer et déguster ma première adaptation sur scène de Alfred de Musset. Un temps certains que le fanatisme que je nourris pour lui mourrait de ne pas trouver son accomplissement… Ce fut chose faite! Le Théâtre de la Place des Martyrs – qui a décidément mes hommages pour la qualité de ses pièces – nous a offert une représentation haute en couleur, fidèle au texte et à l'humeur, vive et brûlante, tracée des contours subtils d'un jeu... [Lire la suite]
Posté par on deblogge à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]