Alors que Peter joue les paranos, Mary, elle, (enfin... moi...) donne dans le N des NIA (et aussi dans le I forcément étant donné la présence d'une certaine personne), bref vive la Nostalgie et l'Innovation!

Que se passe-t-il quand la co-gourou d'une secte rencontre son gourou personnel (euh... mouais... enfin il est pas que le mien a priori), d'autres membres de la secte du gourou en chef, et un dissident d'une autre secte (mais active dans un domaine beaucoup plus sérieux), venu partager l'apéro avant de partir pour Coxyde? A priori, il se passe une soirée sympa, drôle, délirante et délirée et remplie de  fous rires!

Eh oui, hier soir, je suis allée me resourcer à un souper de section à l'endroit où j'ai passé 5 années remplies de bons souvenirs (et de pas mal de bossage aussi...)... Je ne préciserai pas plus, je ne voudrais pas utiliser ce blog pour faire de la pub (la pub, je la ferai de vive voix un de ces 4 j'espère... enfin normalement... mais pas avant l'an prochain, j'ai épuisé mes congés...).

Franchement, ça fait du bien!! Très chouette resto en plus, bon repas, bons vins, bonne ambiance!
Déjà à l'apéro, c'était bien parti... quelques beaux petits délires m'ont déjà emmenée loin de mon boulot et vers des plages (c'est le cas de le dire!) ... de détente!
J'ai fait connaissance avec 2 étudiants (enfin connaissance c'est beaucoup dire mais on était à la même table alors...) et le repas fut riche en fous rires, dont un long, totalement injustifié mais tout aussi complètement incontrôlable, ré-alimenté par la source du fou rire (le gourou) et les regards échangés à 3 également... Vous ne suivez plus? Ah bon?? Ben moi, si! ;-) Par contre hier soir au début on a eu du mal! Mais allez comprendre une blague quand on vous la raconte qu'à moitié (3 fois)?? :-)
Part belle aux anecdotes, les chiens à l'honneur en particulier (y'en a même un qui voulait que je lui flatte le cou pour me faire wouaf, wouaf... non je ne peux pas citer de nom on ne discrédite pas les gens comme ça ;-) un nouvellement ex chef de service...), l'épopée épique de la clarinette, et des révélations cocasses!!

Bref, une plongée d'un peu plus d'un an en arrière, qui recharge les accus, détend les zygomatiques, et fait du biiieeeennn...

Mary

PS : oui je sais j'ai recomplété le message par rapport à tantôt, on écrit mieux de chez soi que du boulot...
J'en profite pour signaler aux gens qui me connaissent (et auront donc compris de qui je parle) que le terme gourou est à prendre au 10ème degré, of course!