Je ne sais pas vous, mais moi, dans ma course quotidienne contre le temps, j'aime bien ouvrir des petites parenthèses...

Profiter de petits moments, de bonheurs simples, comme plonger la main au plus profond d'un sac de grains, casser la croûte des crèmes brûlées avec... euh... non, ça, c'est dans un film ;-)
Non, moi, quand je m'"Amélie -Poulain-ise" (c'est joli comme mot hein!), j'ouvre une parenthèse...
Les petits bonheurs, ça peut être simplement écouter de la musique, respirer un parfum qui rappelle de bons souvenirs, admirer la nature qui brille sous le soleil... partager des fous rires, des sourires, des regards complices, des gâteaux au chocolat (cherchez l'intrus dans la liste qui précède!)... avoir des nouvelles de quelqu'un qu'on avait perdu de vue... se faire taquiner par ses amis (et j'ai de la chance, j'en ai qui sont très doués pour ça, même par mail!)

Mais, ça peut être aussi, simplement respirer à pleins poumons l'air ennivrant d'une chaude nuit d'été... vous savez ce moment où la nuit vient de tomber complètement, où l'agitation retombe tout à coup, où l'on a l'impression que tout flotte un peu, que les bruits sont assourdis, où les arbres et les plantes exhalent leurs plus doux parfums... Par ces mêmes nuits d'été, si je suis loin de toute agglomération, j'aime aussi regarder les étoiles et les constellations... petite pause agréable, "encore une nuit où tout est calme"... et d'ailleurs, pourquoi pas Tiersen en fond sonore?

Mais mes petites parenthèses j'aime aussi les cultiver lorsque je travaille... même en ville.
Alors il y a deux jours j'ai poussé la porte d'un endroit où je n'aurais pas dû mettre les pieds, car je crois que je vais y revenir souvent... Ca s'appelle "Le Palais des thés"... Je vous ai déjà dit je crois, qu'une tasse de thé, et même le parfum d'un mélange de thés arômatisés, cela faisait partie de mes petites parenthèses... Eh bien, Le palais des thés, c'est un magasin à Bruxelles.
Où l'on vend .. oui du thé ça vous l'aviez compris... seulement, je crois qu'ils proposent 250 mélanges différents! Devant chaque sorte de thé, un petit récipient (avec un couvercle qui se soulève), qui contient un peu du mélange et permet de le sentir... Déjà quand vous entrez ça sent très bon... L'impression, par rapport à la rue, à l'extérieur, au trafic et à la pollution, d'entrer dans une sphère protégée... En plus, on vous propose un thé en dégustation, différent chaque jour... mardi, thé au jasmin, délicatement parfumé, mmhh....
Ensuite, telle une abeille, j'ai butiné d'un récipient à l'autre... 'tiens, celui-là il a un joli nom...' 'ah ça aussi ça sent très bon...', 'puis celui-là aussi tiens!', 'ah non, ça, parfum trop sucré...',... 'bon, et maintenant, j'achète quoi?'. Je suis finalement restée raisonnable... 200 gr seulement, deux mélanges différents, l'un à base de thé noir semi-fermenté, l'autre de thé vert... Chine et Maroc... quelle invitation au voyage! Au fait, je les ai déjà goûtés depuis, ils sont très bons!

Alors pour prolonger la parenthèse... soirée 'zen', batonnet d'encens parfumé qui répand une sympathique odeur, tasse de thé fumant... et le dernier Art Mengo en fond sonore, voix chaude et rocailleuse, textes poétiques, parfum du Sud... l'album s'appelle "Entre mes guillemets"... parfait pour une parenthèse, non?

(Mary)