Coucou c'est Mary!

Eh oui, comme promis hier, petit compte-rendu, enfin... disons un aperçu des coulisses et quelques petits commentaires de l'émission d'hier soir "Face aux belges", avec Elio Di Rupo, sur RTL-TVI.
Si vous avez regardé et que vous me connaissez, vous aurez constaté que je faisais partie du panel IPSOS :-)
Si pas, c'est pas grave, j'espère que vous avez fait comme moi et regardé la Une, et le débat des présidents de parti. C'était bien plus intéressant. En plus, j'vous donnerai un petit florilège des moments amusants de l'émission de RTL, donc vous n'avez vraiment rien raté ;-)

D'abord, petit flash-back. Je pense que je vous avais confié, il y a un certain temps, avoir rempli un formulaire sur le net pour participer à une émission face aux présidents de partis, sur RTL, parce que j'avais vu la pub par hasard (et que je n'ai encore jamais vu semblable possibilité d'inscription pour aller poser des questions sur la RTBF... Ou je suis pas douée, ou ils sont discrets. Dommage d'ailleurs parce que j'aurais préféré... Enfin, bref!).
Et donc je ne pensais pas être représentative...
Eh bien, je me trompais. Et surtout, concernant le principe et le contenu de l'émission, "j'avais pas compris ça comme ça" (comme aurait dit quelqu'un!).
Ben oui, moi je croyais que c'était une grande émission, avec un petit nombre de Belges, et les 4 présidents de partis francophones + le Premier sortant, Guy Verhofstadt.
Que nenni! Il s'agissait d'une émission par personnalité (donc 5 au total), avec chaque fois un panel de 30 personnes! Ce qui, pour une émission de 50 min, même pas, faisait beaucoup de monde et peu de possibilités de dialogue. (enfin, la durée de l'émission, à ce moment-là, je ne la connaissais pas encore).

Donc, je reçois un e-mail, 'vous êtes sélectionnée pour participer à l'émission du 8 juin." Invité? Elio Di Rupo...
Aaaaaaah! Mais pourquoi lui??? Non mais c'est vrai, moi à la base si je m'étais inscrite c'était pour poser des questions à Verhofstadt. Alors pourquoi Elio? Une malédiction, le destin?
Enfin, j'exagère, c'est pas que je sois complètement allergique, mais bon, j'ai quand même toujours quelques petits reproches à lui adresser de l'époque où j'étais montoise! Et puis le personnage n'est pas précisément le modèle de politicien que je préfère... Par contre, c'est pas un scoop, c'est le 'personnage' que je préfère dans un certain spectacle :-)))
(comme quoi, là, je préfère la copie à l'original - pour parodier le leitmotiv des écolos ces derniers jours, quoique ça sonne pas top copie en fait, disons que je préfère l'imitateur?)

Donc, petit agacement, légère crainte, mais finalement, tant pis, allons-y! (j'en vois qui tiquent sur le mot 'crainte'... Non, je n'ai pas peur de Di Rupo. Non, je ne crains pas de perdre mon sang-froid, je ne suis pas trop d'accord avec sa stratégie mais je suis plutôt respectueuse des personnes.
Alors?... Ben... crainte de piquer un fou rire, tout bêtement! Non mais c'est vrai, à voir un Elio plus vrai que nature sur scène, on finit par rire des attitudes ou petites phrases du vrai, qui font repenser à un sketch... )

Enfin, je suis un peu (beaucoup?) curieuse, donc... Pourquoi pas? Et même si je n'aime pas trop RTL-TVI... Je me dis que ça peut être amusant à découvrir, l'envers du décor.
Donc, un dimanche de mai, petit casting à la RTL House. Rencontre avec la productrice et la journaliste Kathryn Brahy. Il faut se présenter et, déjà, poser les questions que l'on posera à Elio, sous l'oeil d'une caméra.
Pffff... Ils auraient pu le dire, pas encore eu l'occasion de beaucoup y réfléchir. En fait j'avais bien pensé à des questions en m'inscrivant, mais des questions générales, plutôt liées à l'avenir de la Belgique, la possibilité de créer un jour une circonscription nationale, les cartels avec partis séparatistes au Nord... Di Rupo, je le sais d'avance, répondra à ces questions qu'il est le meilleur défenseur des francophones... Enfin, c'est pas grave, je propose donc une question sur ces thèmes. Et une autre, plus légère mais qui m'amuse, et qui là, concerne directement et uniquement Di Rupo, une question qui me traverse l'esprit à ce moment-là, à cause d'une vidéo qu'il a postée sur son blog, et une petite phrase qui me revient à l'esprit (bon d'accord, ce à quoi je pense d'abord, ce n'est pas vraiment Di Rupo qui parle. Mais il l'a déjà dit aussi. Souvent même. Et pas que pendant les communales ;-) )

Vendredi 8 juin, 9h00. Metro et bus, me voici à la RTL House. Petit dej' et petites discussions avec les autres participants. Certains semblent clairement 'contre' Di Rupo et assez remontés, bien décidés à en découdre.
La productrice nous explique qu'il ne faut pas hésiter à poser des questions rentre-dedans, à répliquer et interrompre si l'on est pas content, qu'ils ne veulent pas que des questions gentilles, au contraire... (quoi, ils encouragent à tenir tête? C'est vrai, c'est ce qui marche, non, le public aime voir des politiques en difficulté et se faire démolir par des téléspectateurs, une sorte de revanche... Quoi, je suis mauvaise langue et je prête de mauvaises intentions d'audimat à RTL?)
Elle précise aussi que l'émission, bien qu'enregistrée, ne sera pas remontée, et que ce n'est pas une demande de Di Rupo de ne pas être en direct, c'est eux qui doivent redécorer le studio le soir (ben voyons, donc autrement, Mister 'Dix' Rupo se serait dédoublé pour être en direct aussi sur la Une pour le débat des présidents de parti, j'imagine??).

Puis la productrice passe en revue les questions que Pascal Vrebos et l'équipe ont sélectionées pour chacun, sur base de ce qu'on avait enregistré au 'casting' (je sais pas comment appeler ça... )... Zut alors! Pas le choix? Pfff... Moi qui aurais bien changé de question et parlé un peu de l'Europe (ils ont raison, les écolos, ce thème a été le grand absent de la campagne!)... Evidemment, c'est ma question légère qui est retenue. Ils l'aimaient bien, apparemment.  Bon, ma foi... On fera un peu dans l'humour aussi alors, tant qu'à faire! (parce que je pourrais tourner ma question à  la confrontation, mais... au fond, je n'en vois pas l'intérêt, en étant minutée, je n'aurai quand même pas le dernier mot...)
... Quoi, je ne vous ai pas dit ce que c'était, ma question? En version courte: Di Rupo parle souvent de vouloir faire le bonheur des gens comme objectif principal. Mais le bonheur, c'est une notion abstraite et personnelle. Alors? Concrètement, il propose quoi comme mesures quand il dit ça?
La version moins sympa, c'était du lui demander s'il croyait vraiment que lui, dans son rôle politique, pouvait amener le bonheur ou si c'était du marketing. Mais bon... Il y a quand même peu de chances pour qu'il réponde que oui, bien sûr, c'est du marketing, de la stratégie. Donc j'opte pour la version ouverte, on verra bien.

Je vous passe la visite des studios d'RTL, je ne suis définitivement pas téléspectatrice de cette chaîne, je ne regarde pas les séries (le débat avec notre guide portant sur la durée des écrans pub au milieu des séries...). Soit.
Ensuite, petite répétition, enfin, pas une vraie, juste pour aider les gens à formuler les questions. On nous encourage à faire court, mais (pour les questions où cela se prête), à évoquer l'expérience personnelle (agression, chômage, maladies, invalidité,... Si j'étais un tantinet mauvaise langue, je dirais que c'est bien dans la ligne d'RTL... ksss, Mary... ça fait 2 fois...)

Je suis, je l'avoue, assez étonnée de l'agressivité de certaines questions. On dirait qu'ils en veulent à Elio di Rupo et qu'ils veulent absolument lui tenir tête et ... comment dire, sans être méchante vis à vis de ces personnes... Disons que de l'avis de Peter Pan également (eh oui j'avais le droit de prendre un invité dans le public alors...), certains semblaient avoir condamné Di Rupo d'avance, et ne se seraient satisfaits d'aucune réponse, de toute façon.
Enfin, j'ai eu l'impression qu'un certain nombre de personnes étaient là pour interpeller Di Rupo, lui adresser des reproches, lui refoutre des trucs sur le nez, et pas pour poser une question.
J'ai trouvé ça un peu dommage, parce que si Di Rupo m'égace parfois, ça reste un être humain. J'ai entendu des gens dire, avant le début de l'émission, 'prêts pour le lynchage public?'... Mince. Je ne voyais pas ça comme ça, je pensais vraiment que c'était une émission d'échange, dans le but d'obtenir des réponses aux questions qu'on se pose sur le programme avant des élections fédérales, pas un règlement de comptes.
Avec mon esprit de contradiction, me voici donc définitivement décidée à ne pas poser ma question de manière trop suspicieuse (quoi, mon pseudo c'est Mary Poppins, donc dans l'absolu je ne suis pas méchante ;-) Puis moi aussi au fond je veux le bonheur des gens ;-P )

Et sur l'émission elle-même? Moi ma crainte c'était de ne pas avoir le temps de poser une question, puisque vu la durée de l'émission, il y avait le temps pour à peu près 15 questions, nous étions 30...
Alors ça m'aurait quand même un peu frustrée d'avoir été à cette émission pour ne rien pouvoir demander... Vu que bon, mon but, c'était pas de passer à la télé, quoi! Ouf, l'ordre me place pas trop loin du début, je devrais y arriver... Rassurée, j'observe.
Elio Di Rupo arrive, tout sourire bien sûr. Et immanquablement il fait le tour du public et du panel, serre les mains, et salue de son traditionnel "bonjour, ça va?"... Mary se mord les lèvres... Heureusement il rajoute de temps en temps 'ça va bien?', puis parle un peu en passant près de nous, donc... J'arrête de penser à autre chose.

Ensuite il attend le début. Stressé, tendu, un peu sur la défensive. Je voudrais pas être à sa place quand même (enfin à la place d'aucun de ceux qui se sont pretés au jeu). Au milieu de l'arène, c'est ce que pas mal se disent. Son éternel sourire, plaqué (encore une petite pensée parasite, 'ah là là, il l'imite quand même vachement bien'... zut, je suis repérée je pense, il a vu que je le regardais en souriant, il me lance un sourire plus sympa et qui me semble moins crispé... Heureusement, il ne lit pas dans les pensées, donc ne se doute pas de pourquoi je souris ;-P )

Ensuite? Oh, je ne vous ferai pas la liste des questions, ce n'est pas le but. Juste quelques petites phrases qui m'ont fait sourire ou m'ont choquée, que je relève pour vous!
D'abord, ce qui m'amuse chez Di Rupo, finalement, c'est son côté mégalo mais candide... Non c'est vrai, il n'a pas l'arrogance d'un Reynders quand il dit qu'il est d'une intelligence supérieure (en gros, il a quand même sorti ça dans 'les bureaux du pouvoir')...
Non, lui dit ça avec naturel... Comme si ce n'était pas la peine d'en convaincre les gens, que c'était une évidence. D'ailleurs, voilà un scoop, Elio doit être le fils caché du roi Albert (ou peut-être de feu le roi Baudouin?)... ah si, si, il a dit texto, en réponse à une question sur le système fiscal belge, "j'ai hérité d'un pays avec un surendettement..." Donc voilà, la Belgique appartient désormais à Elio Di Rupo, il en a hérité (et comme l'a fait remarquer l'un de mes potes, on se demande combien il a payé de droits de succession...)

En plus, s'il ne se prend pas encore vraiment pour le Messie, il incarne à lui seul le PS! Car lorsqu'il demande à un membre du panel, pour justifier qu'il n'a pas pu prendre certaines décisions, qui était au fédéral avec le PS (dans le but, et ça a fonctionné, de se faire répondre le MR, et de se récrier 'ah bon, grand scoop, à les entendre ils ne sont responsables de rien')... il formule la question comme suit: "Avec qui est-ce que je suis au gouvernement depuis 8 ans?". Il a de la chance que ce n'est pas à moi qu'il a posé la question, je lui aurais répondu du tac au tac : "Vous? Depuis 2005 au gouvernement wallon avec le CDH, et à Mons avec le MR depuis 99." Eh oui, que je sache, Di Rupo n'était pas au gouvernement fédéral!

Sinon, petits moments drôles aussi, où j'ai dû à nouveau me mordre les lèvres pour ne pas rire... D'abord, lorsqu'il a dit que lui aussi était excédé, et qu'il en avait assez, en précisant qu'il n'allait plus le dire autrement... Eh oui, son "j'en ai maaaaarre" est resté célèbre... En plus avec Peter Pan assis  l'autre bout du plateau mais en face de moi, on s'est regardés, et... :-)))
Autre chose, ça y est, Joëlle Milquet l'a contaminé! Si, si, il a dit qu'il fallait se relever les manches, et il a même mimé le geste!

Sinon, le scoop aussi en réponse à ma p'tite question, d'abord il a admis que ce n'était pas aux politiques de créer le bonheur (on se demande donc pourquoi il prend ce raccourci...) , mais qu'ils pouvaient créer un cadre propice, par l'enseignement, en tirant les gens vers le haut, par l'accès à la culture, aux loisirs...
Assez rassurée, finalement, il semble aussi mettre quelque chose derrière cette notion de bonheur, il ne dit peut être pas ça que pour faire du marketing, il y a peut-être une petite part d'Amélie Poulain en lui ;-)
En tout cas, le scoop, c'est que finalement c'est pas premier ministre qu'il veut être! Non, il a dit que s'il y avait un ministre du bonheur, il serait candidat!!! (je vous dis pas d'ailleurs à quel point Peter Pan et moi on a l'esprit qui vagabonde! Lui l'a imaginé montant sur la table et chantant "le bonheur c'est d'arriver à désirer ce qu'on a déjà" - la rengaine d'Aldebert - . Quant à moi, en ministre du bonheur, je le voyais bien avec une petite baguette magique -vous savez celle des fées, avec une étoile au bout! - et des ailes dans le dos... C'est grave, docteur?)

Enfin, voilà, une expérience... qui change un peu de la routine. A l'antenne, je ne sais pas ce que ça a donné, vu que j'ai regardé la Une hier soir... Débat des présidents, ils ont assez bien respecté la consigne d'arrêter les attaques, ouf, il était plus que temps! (enfin Reynders a quand même un peu joué la provoc par moments, je trouve que Milquet a bien résisté sans réagir au quart de tour comme elle le fait parfois!)
Par contre à la fin, l'échange de cadeaux, grande idée et grand moment! La boîte de magie et les tisanes et autres calmants homéopatiques pour Reynders, et le "et tout le monde s'en fout de mon cadeau?" de Jean-Michel Javaux sont d'anthologie!

Bon allez, ceci clôture donc mes petits billets de campagne :-)
Votez bien ce dimanche, et à bientôt sur ce blog!

Mary