Coucou tout le monde!

C'est Mary! Qui passe (pour changer) sur ce blog d'abord, mais vous fera aussi un petit billet côté jardin bientôt!
Parce qu'hier, j'ai eu de la chance avec le temps. Et donc, il faut que je vous parle de ce "Bossu" (celui de Paul Féval, pas de Notre-Dame comme le croyait quelqu'un - no comment-), revu pour les textes par E-E Schmitt, mis en scène par Pascal Racan, et joué à Villers-la-Ville avec deux sérieux défis de reprise des rôles principaux suite à une mauvaise chute de Philippe Résimont, qui incarnait Lagardère!
Je vous en parlerai donc sur l'autre blog, mais en 2 mots : j'ai adoré!! (si "j'y suis" ça fait 2 mots, "j'ai adoré" aussi, non?)

Bref, en attendant de vous parler de ce brillant divertissement... Retour sur les ... euh... rebondissements... de la semaine!
Je vous avais dit, la semaine passée, qu'il y aurait peut-être d'autres choses à raconter après le 15!
Ben finalement... non!
Rien de neuf, dans le fond
OK, Leterme a démissionné.
Et il est toujours là.
Ca fera jamais que la 3ème fois, on ne peut donc pas parler de 'neuf' (il faut 3 * 3 pour faire du 9 ;-) )
Ce scénario devient vraiment répétitif, va falloir penser à changer un peu, là! Amener un vrai suspense, des vraies nouveautés, un suicide, un meurtre, une histoire d'amour adultère, je sais pas moi...
Comment? Ah oui, c'est vrai, c'est pas du cinéma ni même une mauvaise sitcom, on est dans la réalité là. On est bougrement et vraiment ridicules aux yeux du monde, et c'est même pas pour du rire.
D'ailleurs, ça commence vraiment à ne plus faire rire personne!

Donc, Yves Leterme a réussi à démissionner une 3ème fois. Il doit chercher à battre un record. L'ennui, c'est qu'on ne sait pas de quoi! Il ne battra pas le record du nombre de gouvernements Martens (tiens, le voilà, le 9!), Yveke n'est qu'à un, en ayant déjà démissionné 3 fois... Mal barré! A ce rythme, va falloir qu'il démissionne 27 fois, ça fait beaucoup!
Surtout que puisque le roi a refusé la démission d'Yveke et de son gouvernement, nous voilà bizarrement à Leterme 1 bis.
Pas Leterme 1er bis, pourtant on disait Leterme 1er avant...
On devrait le numéroter en 'releases', comme un logiciel.
Tant qu'il était formateur, on a eu Leterme 0.1, 0.2 (après passage de Van Rompuy), 0.3 (après réconciliateurs et Verhofstadt III), qui s'est transformé avec les cloches en Leterme 1.0
Et maintenant, nous sommes à Leterme 1.1 ! Version bêta, vous croyez? :-)

En fait, Yveke a voulu montrer qu'il tenait ses promesses. Il avait dit qu'il mettait son poste en jeu pour l'échéance du 15 juillet, il l'a fait! Euh... je ne sais pas si c'est exactement ce genre de promesses que ses électeurs attendent qu'il tienne. En même temps, les jeunes CD&V par exemple ont salué le courage de l'acte de Leterme.
Courage, fuyons.
Y'a pas à dire, un exemple!

Mais voilà, il n'est pas vraiment parti. Comme dirait Jean-Jacques, "était-ce un mal, un bien? C'est ainsi!".
De toute façon dans cette nouvelle crise tricotée par le CD&V et Bartounet en pointe, on voyait mal une autre sortie.
Mais... ça devient quand même compliqué à suivre.
Vous ne trouvez pas?

Flash back. Lundi soir, les choses semblent aller pas trop mal. Il y a un accord sur le socio-économique, le budget est bouclé... Et on cherche une manière créative de dire qu'il n'y a pas encore d'accord sur le communautaire, mais qu'on avance et que les régions vont désormais participer aux négociations, et même en première ligne.
Perso, je suis pas trop bien lundi, merci les collègues qui toussent. Je me couche donc tôt, sans passer par la case Internet.

Mardi matin, j'allume la télé en me levant pour 'regarder' la radio :-) Enfin, La Première, quoi!
But: connaître la météo du jour, histoire de voir comment je vais m'habiller.
Et là, surprise! Je tombe sur une édition spéciale du JT: Leterme a remis sa démission hier soir.
Première réaction : "c'est pas vrai, c'est tout ce qu'ils ont trouvé, pour qu'il ne perde pas la face par rapport à ses promesses et à la pression du CD&V".
J'ai du mal à croire qu'il soit pathétique à ce point, pourtant... Le scénario tient la route pour Yveke : "je n'ai pas obtenu l'impossible, au lieu d'admettre que c'était encore une fois n'importe quoi et une promesse en l'air d'avoir une grande réforme pour le 15/7, je démissionne, je m'arrange avec le roi pour qu'il refuse et me maintienne au 16, en imposant de continuer le socio-économique sur l'accord bouclé (comme par hasard) 2 jours avant, et je le laisse lancer lui-même les débats avec les régions et communautés". Pim, pam, poum, tout le monde s'en sort, le résultat est identique à la solution qui faisait plus ou moins l'unanimité la veille, mais "on disait que" le CD&V n'avait pas perdu la face.

Oui, ça m'a l'air de tenir la route.
Là dessus, j'entends que le roi n'a pas encore accepté la démission. Ben voyons, il réserve sa décision.
Et voilà Javaux qui déclare, en réagissant sur la démission de Leterme, que tout allait bien jusqu'à l' "entrée en scène" de De Wever.
Tiens, encore un terme théâtral. Puisqu'on évoque aussi les scénarios de sortie de crise...

Mardi dans la journée, quand même, la situation m'inquiète... C'est vrai, Fortis et Dexia qui se font la course aux environs de 7.9 EUR l'action (le 1er à 0 a gagné? Au fait, pourquoi la presse parle autant de la chute de Fortis, et ne parle presque pas du fait que Dexia suit et a déjà méchamment dévissé aussi depuis le début de l'année?)...
Sans compter l'euro, qui bat des records à  plus de 1.6 dollars... Et une inflation belge supérieure à celle de la zone euro.
Oui, mardi, la situation semble grave, et l'actualité, inquiétante. Mais pas celle qui concerne les petits jeux de nos politiciens.

Alors? Ben au fond, comme le roi a effectivement refusé la démission de Leterme, il colle encore plus ou moins mon scénario. Même que du coup, Yveke échappe à la déclaration au Parlement (c'est facile finalement la politique) et au vote de méfiance! Alors, ça marche ce scénario... Moyen!
Il reste le trio de médiateurs (ou n'importe quel nouveau mot en -eur, rabibocheurs, liquidateurs, curateurs, selon qu'on est optimiste, pessimiste ou séparatiste!)... je ne sais pas d'où il sort, ni pourquoi il est là...
On n'est en tout cas pas au forum / groupe je ne sais pas quoi / insecte à 6 pattes qui réunirait les régions (si, si : 1 représentant par région, 1 par communauté - avec communauté et région flamandes qui sont confondues - ça fait 5, + un représentant du fédéral, ça fait 6 pattes! N'importe quel nom d'insecte aurait pu remplacer l'octopus!).
Donc, caramba, l'idée n'était pas de faire avaliser par le roi ce nouveau mode de fonctionnement.
Ou bien, si, mais pour pas que ça se voie trop, on passe par un intermède? C'est l'entracte, en quelque sorte?
Ou c'est en fait une façon de confirmer que la Belgique n'est plus gérable? Parce que ce trio, en 2 semaines, ne fera pas de miracles, restons sérieux. D'ailleurs avant les élections de 2009, personne ne fera de miracle.
Donc? On sort des sages, on se dit qu'on compliquera peut-être encore un peu plus avec des germanophones (mais a priori ils ne sont demandeurs de rien non plus, qu'on sache!).
Bof... Etrange. C'est peut-être juste un moyen de prendre 2 semaines de vacances pour les ténors politiques habituellement à l'avant-plan!

Enfin, non. Officiellement, ce trio cherche des garanties pour le CD&V.
Des garanties? C'est-à-dire? Ok, d'accord, c'est une notion floue en politique.
Mais là c'est très flou. Même le CD&V et sa Marianne ne savent pas préciser ce qu'ils attendent.

Deux définitions possibles...
Soit, ce sont des garanties bancaires: vous savez, l'hypothèque, la maison, le portefeuille de titres laissés en garantie pour un crédit. On va demander à KRWG de leur envoyer des CRM... (private joke, sorry, c'est une allusion au boulot!).
Donc, le CD&V se rend compte qu'il hypothèque l'avenir du gouvernement et demande donc de prendre des garanties, au cas où ce gouvernement ne pourrait retrouver du crédit auprès de la population et de l'étranger.
Voyons... Leterme ferait une mauvaise garantie, je ne pense pas qu'on en tire beaucoup d'argent...
Et si on hypothéquait la place des Martyrs?

Soit, il faut penser aux garanties "pièces et main d'oeuvre". Les francophones s'engagent à remplacer illico tout ministre CD&V qui tomberait en panne ou serait défectueux au cours des 12 prochains mois.

Quoi qu'il en soit, sur les forums du Soir, une idée a germé, pour fournir des garanties au CD&V...
Cette idée, je la trouve plutôt marrante. Et elle ne fera de mal à personne. Et c'est une façon amusante de réagir et de marquer pacifiquement un ras-le-bol certain.
Cette idée, je la diffuse donc ici. Faites-en ce que vous voulez, agissez, propager,... envoyez!

Participez au canular de l'année.

Si vous voulez envoyer vos garanties obsolètes (télévision, Micro-ondes, GSM, etc..) à des responsables du CD&V par lettre, voici leurs adresses telles que présentées sur le site officiel du CD&V.

Brigitte Grouwels : Bordiaustraat, 1000 Brussel
Yves Leterme : Briekestraat, 8900 Ieper
Eric Van Rompuy : Armendijlaan, 1933 Sterrebeek
Kris Peeters : Martelaarsplein 19, 1000 Brussel

N'oubliez jamais que ce sont ces ténors qui demandent des garanties aux francophones. Donnons leur ce qu'ils souhaitent.

Tout cela dans un bon esprit bien évidemment. Ne rajoutez pas d'insultes, juste une lettre contenant ces fameuses garanties.

Allez, je vous laisse sur ces bonnes idées!
Demain, Yveke risque encore de chanter, et on ne sait jamais quels dégâts il pourrait faire!

Donc, puisque demain, c'est le 21 juillet, c'est aux Belges cette fois, (et à De Wever pour l'embêter) que je souhaite une bonne fête nationale! Et si je ne me trompe pas, je peux aussi souhaiter un bon anniversaire à quelqu'un ! (a priori quelqu'un qui devrait lire ces lignes - tiens, il me semble avoir un jour écrit l'inverse, non?) ;-)

Belle semaine à vous!

Mary