Bonsoir tout le monde!

Ben oui, Mary qui passe par ce blog, mais ne la fera pas longue ce soir.
Vraiment.

D'abord, parce que, autant, commenter la crise communautaire, en cherchant bien, ça peut être fun, autant là...
Vous avez remarqué comment, en une semaine, les petites histoires de réforme de l'état, de fin de cartel, de Bart de Wever, ont été balayées des unes de l'actualité?
Pour des choses bien plus sérieuses et plus graves...

Mais je ne vais pas me lancer dans un commentaire, encore moins une analyse, des turbulences économiques qui secouent notre pays, et accessoirement, le reste du monde.
Parce que je ne sais pas dans quelle mesure je peux me permettre de commenter la situation ou même la communication interne d'une des 2 banques actuellement dans l'oeil du cyclone. OK, je suis 'externe', mais bon... C'est quand même mon client!
Encore que, la communication interne ne diffère pas de la communication externe en fait.
Tout va bien. Et une nuit de négociations, on va bientôt nous dire que c'était pour faire accepter à la banque une augmentation de capital qui n'avait rien d'urgent ou de vital, et qu'ils ont finalement accepté parce qu'ils étaient touchés par cette marque de confiance du gouvernement et de leurs actionnaires.
Mouais!
Enfin, c'était amusant, la semaine passée, on croisait des journalistes au pied de la 'Tower'. Sous la drache un midi d'ailleurs les pauvres! J'ai même un collègue qui s'est fait harponner par Canal + France!

Mais surtout, je ne me permettrai pas de commenter, parce que je ne suis pas spécialiste en économie, et encore moins dans le monde de la finance et des marchés boursiers. Même si on discute beaucoup au boulot, forcément. Et que certains l'ont très (très) mauvaise, suite aux derniers rebondissement et au 'sauvetage' (et au bonus!) réalisé(s) par l'état sur Fortis Belgique revendu à BNP-Paribas, alors que le holding Fortis reste une coquille plus ou moins vide, avec juste du cash, Fortis Insurance International (mais y'a quoi exactement là dedans?) et 66% d'actifs 'toxiques'... Et les actions du holding alors? Et de quel droit l'Etat a racheté Fortis Banque au holding sans assemblée générale des actionnaires?
Euh... Ben je sais pas!
D'autres vont plus loin.... A propos de rumeurs, la semaine passée, un certain Albert F. aurait vendu son portefeuille Fortis juste avant la chute et le rachat? Et BNP Paribas, toujours selon ce collègue, serait un actionnaire important d'au moins une société du dit citoyen de Gerpinnes?...
Un autre soupçonne le délit d'initié avec une société de... un truc sauvage, du camping, des champignons? Non...
Allez, avec un b au début...
(oui je suis prudente ;-P)

Le marché est beaucoup trop incertain... Je ne vais pas m'avancer à des analyses de comptoir!
C'est clair que les volumes de transactions ces 2 dernières semaines sur Fortis sont énormes, même si ça peut s'expliquer, c'est quand même beaucoup... Mais bon, à part ça, hein... Difficile de s'y retrouver!
Chez nous, dans l'équipe, plus personne n'est sûr de comprendre. Il y a beaucoup d'irrationnel dans le manque de confiance des marchés, chat échaudé craignant l'eau froide, plus personne ne fait confiance aux déclarations des autres...
D'ailleurs, ce midi, c'était assez drôle, conforama... ah, non, pardon, boursorama.com, qui publie notamment l'avis des analystes sur les actions, indiquait pour Dexia : 6 analystes qui disent de vendre, et 6 qui disent d'acheter...
And so, what??
Même nos politiques y perdent leur latin! Laurette veut faire sortir un chapeau d'un lapin, et Yveke prononce Fortis Banque "Beljioum"

Bref!
Pour toutes ces raisons, je ne m'étendrai pas plus sur cette crise.
En plus, je suis fatiguée.
Parce que grâce à cette super grève "pour plus de pouvoir d'achat', je suis debout depuis 5h45 ce matin. J'ai pointé au bureau (oui, on doit pointer, même les externes...)  à 6h44! J'aurais jamais cru que je ferais ça un jour!
Mais bon, pas de métro, alors... Heureusement que j'ai un collègue qui habite pas loin et qui a bien voulu me prendre en stop (et une collègue qui a fait un petit détour pour me ramener!). Sauf qu'il voulait, et je le comprends, éviter les bouchons et trouver une place pour se garer... D'où un départ à 6h30! Quel supplice, sous la bruine en plus!!
Enfin, ce sont des ambiances de travail particulières, les gens au boulot avant 7h du mat', une collègue qui amène les croissants, la moitié du team en congé, plus la chute vertigineuse de Dexia aujourd'hui...

Alors, du coup, ce soir, j'ai pensé que "Toutes les histoires ont une chanson" (eh oui c'était ça mon titre!).
C'est surtout le titre du premier album d'un artiste assez étrange, Xavier Mérand. J'avais découvert par hasard il y a 2 ans, j'aime bien!
Vous pouvez consulter son site...
Mais ce soir, j'ai pensé à une de ses chansons en particulier, pas tout à fait d'actualité car on n'est pas à Paris et il n'y avait même pas de métro...
Mais bon, elle est sympa, pour une journée comme aujourd'hui, non?

Rêve de grève
Xavier Mérand

Que c’est dur un jour de grève
De se rendre à son boulot
Plutôt que le « marche ou crève »
Tu tentes quand même le métro
Bonjour, un ticket s’il vous plait
Dans son guichet le préposé
Ne peut rendre la monnaie
Ben ch’fais quoi alors moi ?
Mais y’a rien à composter
Quand t’entres dans le tourniquet

Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar qui te rend chèvre
Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar, à quand la trêve ?


Derrière un accordéon, scénario plutôt banal
Un vieux braille des chansons
Qui te parlent d’idéal
Quand un métro nommé désir
Arrive enfin en station
Soudain la foule en délire se bouscule au portillon
Ben ça va pas, poussez pas, on est pas des bœufs, non ?

Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar qui te rend chèvre
Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar, à quand la trêve ?


Arrivé à Stalingrad, tu fais une escale à tort
Ah elle est bonne celle-là
Prenant dans la bousculade la queue pour l’escalator
Au changement quel désespoir
A la vue du quai bondé
C’est foutu, y’a pas d’lézard
Va falloir y’aller à pied !
Hm, d’accord, ouais, à pied, ouais…

Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar qui te rend chèvre
Rêve de grève
Cauchemar, cauchemar, à quand la trêve ?


Allez, cours, cours, cours
Tu vas être en retard
Allez cours,
Fais chauffer tes panards
Tout ça pour pouvoir pointer,
Cocher ton nom sur la liste
Te taper le défilé,
Quel boulot… syndicaliste !

Faut demander au ministre
Des transports organisés
Pour éviter aux grévistes
D’aller aux manifs à pied !

 

Belle soirée et semaine à vous ;-)

Mary