Coucou tout le monde!

Eh oui, c'est Mary, un peu silencieuse ces derniers temps je sais...
Mais bon, dur dur en ce moment de garder des neurones connectés le soir en rentrant du boulot...
Du coup, mettre un bête statut 'private joke' sur Facebook, ça reste réalisable, par contre, rédiger un billet sur ce blog, c'est un peu moins z'évident...
Bref, pas de manque d'envie, juste un manque de neurones.

Enfin... Ce soir, je vais essayer de ne pas trop divaguer et de quand même écrire un petit truc, parce que sinon, le temps passe, après j'écris des billets à rallonge, puis on me dit que je suis bavarde (oui, même par écrit!)...

Donc... Comme certains le chantent depuis un moment (dans un spektak que je citerai pas!)... "ouille ouille c'est la crise!"
Eh oui, les choses ne s'améliorent pas vraiment...
Février, la publication des résultats de 2008 ... des bilans et comptes de résultats pas très roses, des pertes, et les "plans de transformation", d'économie, ou appelez-les comme vous voulez, qui vont avec. Histoire de faire (un peu) passer la pilule et de rassurer: on va redresser la barre!
D'ailleurs, l'autre jour, le Soir, non sans cynisme, affichait sur sa page d'accueil le 'top 5' des nombres de licenciements annoncés par différentes sociétés dans le monde.

Bref, tout ça n'est pas très gai, ni très rassurant.
Du coup, qu'est-ce qu'ils nous font, nos politiques, pour sauver le pouvoir d'achat?
Un plan de relance, me direz-vous?
Mais non, ça, on sait pas s'il continue sur sa lancée, puisque selon les sources (PS ou MR), ça avance bien, ou il faut surveiller et prendre des moniteurs (enfin, non, il faut monitorer...) et coordonner tout ça parce que la crise est 'vertigineuse' (et libérale, hein, donc... dixit Elio, qui cette semaine, avait apparemment envie de faire parler de lui, ou juste, de parler ...)

Non, nos politiques, ce qu'ils font, pour le pouvoir d'achat, c'est lancer des soldes sur les casseroles.
Eh oui, c'est la saison apparemment! C'est le moment de sortir ce qui traîne dans les placards, ça se remarquera pas trop. Et si en plus vous arrivez à faire éclabousser un peu autour avec ce qui déborde de vos marmites, voire, à sortir une casserole du placard de votre voisin et meilleur ennemi, c'est encore mieux, vous épargnez des points bonus! A espérer pouvoir échanger le 7 juin prochain, contre... des voix, par exemple.
Eh oui, comme La Libre le remarquait (notamment dans son édito d'hier), la campagne pour les régionales s'annonce très constructive, avec de vrais débats (de fond de casserole)... Après les CDO et autres actifs, ce sont les affaires qui deviennent 'toxiques'. Car vouloir jouer à laver plus blanc, quand les élections approchent... Soit les électeurs ne sont pas dupes et ça sert à pas grand chose. Soit ils le sont, et, dégoûtés, votent aux extrêmes?

En tout cas, l'affrontement PS-MR tourne déjà à l'aigre, entre les piques, les petites phrases, et l'impression que ce sera oeil pour oeil, dent pour dent, et que chacun rendra coup pour coup...
Avec le cdH pas forcément plus fin ni constructif...
Restent les écolos, qui semblent tenter (en tout cas Javaux quand il répond @ la question...) de défendre des idées... Mais... le bilan sur la législature écoulée risque fort de manquer de nuances, les écrans de fumée et autres coups de gueules l'emporteront sur les débats d'idées et les programmes, les problèmes du fédéral risquent de se mêler à la campagne (faut dire que c'est pas toujours évident de se souvenir de quelle (partie de ) compétence est détenue par quel niveau!)...

Non, franchement, parti comme ça... Et avec (enfin quand on discute avec certains ou qu'on lit des forums!) cette impression qu'ont beaucoup qu'"ils" sont tous pareils, tous pourris, et à quoi bon voter, ils feront quand même pas ce qu'ils ont promis et s'occuperont tous d'abord et avant tout de leur gueule...
Pourquoi on changerait pas les règles? Non, mais c'est vrai, allez, cette fois-ci, comme c'est le brol, on vote pour le plus beau!
Côté francophone, je prédis un duel Jean-Mi "blue eyes" Javaux contre Paul "Vanish" Magnette ( ;-) En plus z'avez vu, maintenant le produit lessive il s'appelle Vanish Intelligent, ça veut dire que le Magnet, il était con?)...
Avec peut-être Benoît Lutgen en outsider?

Non, mais, pour en revenir à mes casseroles...
Vous avez vu ça?

  • D'abord, y'a eu une petit casserole Shakespeare à Charleroi (ben quoi, il a écrit des Sonnet, Shakespeare!)... Syndrôme Ducarme apparemment, petits oublis dans les déclarations... Malheureusement, pas les déclarations d'amour (pourtant souvent le sujet de sonnets, non?), mais celles nettement moins poétiques, au fisc (quoique, les chiffres, c'est poétique aussi!).
  • Et puis, il y a les plats à gratins (qui peuvent aller dans le four, ou les Fourneaux...) à Dinant. Richard Fourneaux, lui aussi mêlé à je ne sais plus trop quelle affaire pas nette.
  • Bien sûr, la cocotte-minute où la pression semblait la plus forte, c'était à l'hôpital de Huy... Voilà Anne-Marie Lizin, à qui on a dû dire "Minute, Cocotte!", Anne-Marie lâchée par les siens, sans doute à bout de force... Faut dire, ça lui est resté en travers de la gorge, à ce pauvre Elio, de voir Mémé Zinzin parler de Guantanamo en France alors qu'elle allait trop mal pour venir s'expliquer sur ses dépenses Visa (pour le monde).  Comment ose-t-elle?
    Cette fois, s'en fut donc trop. Ses explications n'ont pas convaincu, et la saga Lizin a pris un tournant tragique, Lizin s'estimant crucifiée par son parti.
  • Il fallait bien aussi qu'une marmitte lâche sa vapeur au cdH... C'est à Mouscron qu'une ancienne histoire a fait surface, avec Jean-Pierre Detremmerie. Une histoire d'argent de la commune arrivé dans les filets du club de foot, si j'ai bien compris. Detremmerie s'accroche un peu, à ce qu'on dirait, mais c'est normal, une marmitte, si on la lave pas tout de suite, ça s'accroche un peu...
  • Mais ce n'est pas tout. L'autre éternelle casserole du PS, celui qui doit sûrement être cuisiné au vin, se trouve, avec son fils, un peu pris dans la valse aussi. Oh, pas encore une vraie casserole en solde, juste une annonce d'une réduction possible.
    Par la voix d'un écolo, Bernard Wesphael. Menacé par des supporters de Daerden et fils, qui ne supportent apparemment pas qu'il mette un peu trop de lumière sur les affaires du cabinet de réviseurs Daerden...
  • Enfin, pour faire passer et mitonner cette cuisine, il fallait bien un peu de liquide. Et comme on est en Belgique, on a pris une bière, Chimay en l'occurrence. Dont le bourgmestre est accusé de fraude... Mais il réfute, c'est un malentendu... De  toute façon, on en entend beaucoup, pour l'instant, alors...

Ah oui, il y a vraiment des soldes sur les casseroles en ce moment.
Et sur les gaffes, les provocations et le surréalisme, aussi. Mais ça, c'est pas nouveau après tout, bienvenue en Belgique!
Le champion toutes catégories, Yveke, est sorti de sa réserve. Et a à nouveau pas pu s'empêcher de l'ouvrir.
En substance, pour dire qu'il ne croyait pas à la commission Fortis, qu'elle ne pouvait pas faire son travail correctement, qu'il fallait la stopper si elle ne pouvait auditionner les magistrats. Bref, pas très chaud, le lapin (euh, non, ça c'était Verhofstadt)... Après avoir semblé pressé d'être blanchi, voilà qu'il freine.
Ah, Yveke, de retour pareil à lui-même... Il nous manquait! (ou pas...)

Faut avouer, cependant, que cette commission, c'est un comble. Quand même, une commission d'enquête sur le respect de la séparation des pouvoirs entre l'état et le judiciaire, qui... ne respecterait pas la séparation entre les dits-pouvoirs. Faut vraiment être en Belgique pour entendre ça. Pincez-moi, je rêve.
Et pour s'en sortir... Les experts (aargh, encore eux! pas de crise ni de contrats en moins pour eux hein!) invités gentiment à revoir leur rapport... Quoi? Le kern aurait fait pression sur les experts alors?
Ca ne deviendrait pas "un peu" n'importe quoi?

Dans le genre n'importe quoi, dans certaines communes flamandes de BHV, ils n'ont peut-être pas de casseroles, mais sûrement un grill, ça marche mieux si on rajoute de l'huile sur le feu.
Et voilà (encore) l'Europe qui va devoir venir voir ce qui se passe. Faut dire, un gouvernement flamand qui annonce qu'il ne sanctionnera pas les bourgmestres qui boycotteront l'organisation des élections européennes sous le prétexte que BHV n'est pas scindé (et que on vous dit que la cour d'état a dit dans son arrêt qu'il fallait scinder, pas "trouver une solution", espèce de *****) . Moi je trouve que ça fait tache. Non?
Enfin c'est même pas ça qu'ils viendraient voir, les Européens. Juste que personne n'est privé de participer aux élections.
N'empêche, bonjour l'image... tant pis pour eux!

C'est tout? Ben, c'est pas mal, quand même...
Pourtant, il en manque un.
Non?
Mais si, un type trèèèès discret, qui dit presque rien, qu'on voit presque pas, qu'on se demande s'il fait des trucs vraiment ou si en fait, on le voit pas parce qu'il existe pas...
Faut avouer qu'il a quand même un peu une tête d'alien, notre fantômatique Premier, non?
En tout cas, cette photo vue sur un des portfolios du Soir fait peur
(attention, âmes sensibles, abstenez-vous de regarder)

Reynders_VanRompuy

Non, Herman, il est désespérant. Rien à en dire.
Enfin, si. Il a du mal avec l'anglais. Ou avec sa fontion. En tout cas quand il écrit à la direction d'Opel.
Mais fallait vraiment être un journaliste particulièrement attentif pour le relever, non? ;-)
Enfin, merci, je lui ai trouvé son petit surnom. A partir de maintenant, je vais l'appeler Herman Of Rompuy!
Zoli, hein?

Waouw! Mes neurones sont restés connectés! Dommage que j'ai pas plus souvent le temps ou l'énergie, c'est marrant quand même d'écrire, et puis... ça change les idées! :-)
A bientôt sur ces pages, chers lecteurs!
Belle fin de semaine à vous!

Mary