Coucou tout le monde!

Non, non, je ne le dirai plus !
Comment ça, quoi?
Ben que j'ai du mal à suivre ce blog, pas trop le temps (surtout que je forumme un peu aussi maintenant alors...)
Et qu'en plus j'ai été malade...
On s'en fout!
J'essaie de garder ce blog un peu en vie, histoire de m'y défouler quand la plume me gratte.
Et pour la régularité, ben... Elle fait ce qu'elle peut! ;-)

Là, en fait, je voulais vous parler... encore une fois de mes pérégrinations dans le métro. Enfin c'est un grand mot qui sonne bien pour dire que comme je le prends tous les jours, forcément j'ai l'occasion de jeter un oeil aux affiches qui s'y trouvent...
Et comme on est à Bruxelles, on trouve souvent les mêmes affiches à différents endroits... et pas dans la même langue!

Et ça, c'est une chose qui m'amuse.... Comparer les messages des affiches en français et en néerlandais...
Oh bien sûr, il arrive quand même régulièrement que l'un soit une traduction de l'autre (et vice-versa, donc, hein...)
Mais parfois, c'est différent... Et c'est parfois surprenant!
Tenez, par exemple... Fin août (oui j'écris encore en ancienne orthographe, vous m'excuserez...), fin août, début septembre donc, un magasin de bouquins et autres articles de papeterie que je ne citerai pas (dont le nom commence par C et finit par b, et qui est passé d'une dominante jaune à du rouge et du gris...) affichait partout une pub pour la rentrée scolaire.
Texte français? "Je, tu, il... nous rentrons". Logique, hein, c'est la rentrée on a dit!
Texte en flamand? "Ik, jij, hij... wij leren".
Et là, je me suis quand même demandée pourquoi cette différence?
Oh, je vous rassure, je ne suis pas parano, donc j'imagine très bien que c'est parce que ça sonnait mieux comme ça... D'ailleurs je ne sais pas comment on dirait 'nous rentrons' (enfin dans le sens de "nous reprenons l'école") en un seul verbe sans complément en néerlandais.

Mais il n'empêche, j'ai trouvé ça drôle. En français, on se contente de reprendre le chemin de l'école, on rentre. Acte de présence. En flamand, non, ils étudient eux, ils apprennent des choses. C'est mieux non? (ou comment véhiculer des stéréotypes sur base d'une pub!
Ne riez pas! Je me souviens qu'il y a un an (ou peut-être plus en fait, je me souviens pas exactement) j'avais vu une autre pub pour un accès internet, et je ne me rappelle pas du texte exact, mais en gros, sur les exemples de raisons pour se connecter, il y en avait 2 communes, et la dernière en néerlandais c'était le travail, alors qu'en français, c'était les loisirs! Ca m'avait frappée à l'époque, mais j'avais finalement oublié de vous en parler!

Il n'y a pas que des cas comme ça où on n'a pas juste une traduction, il y a aussi les jeux de mots!
Eh oui, un jeu de mot, ça se traduit difficilement! Du coup, il faut trouver autre chose.
Dernièrement, c'était une banque, je pense, qui vantait son nouveau compte à terme, avec un taux de 4%.
Comment? En néerlandais, avec ces 2 mots : "Fier procent!"
En français c'était un peu plus long : "A un de ces 4?"
D'accord, das les 2 cas, c'est... non j'allais écrire une métaphore moisie mais ça c'est parce que je pensais à autre chose.
Mais dans les 2 cas, le jeu de mot est franchement moyen, on est d'accord?

Enfin je sais pas, je n'ai pas demandé à un néerlandophone si en flamand c'était drôle, le Fier au lieu de Vier...
Ah par contre, tant que j'y suis à parler de cette langue...
Dans la série "nous apprenons le néerlandais, ils parlent le flamand" ((c) Sois belge et tais-toi, j'adore cette formule!)... On en parlait récemment au boulot, et on a trouvé encore un joli exemple!
Pour traduire le mot "incompatible", Mr Van Dale (le frère du p'tit Robert, qu'on a sur nos PC au bureau) nous indique le mot 'onverenigbaar'. Réaction d'un néerlandophone : "Mais non, personne ne va dire ça! Essaie de dire "De systemen zijn onverenigbaar', on va te regarder! Par contre, si tu dis 'de systemen zijn niet compatibel', là oui, on te comprend!"...
A quoi ça sert d'apprendre, je vous le demande...

Autre chose, tiens, vous avez toujours pensé que "Je t'aime", en flamand, ça se disait "ik hou van je"?
Eh ben non, loupé! Enfin, si, ça se dit comme ça, mais il parait (de 2 sources différentes donc j'imagine que ce n'est pas une particularité locale!) qu'en pratique, dans la vie de tous les jours, on dira plutôt à son(sa) cher(e) et tendre "ik zie je graag". Alors perso ça me semblait un peu... peu, enfin, pas très démonstratif, mais au contraire, apparemment, c'est déjà pas mal! (il y a même quelqu'un qui m'a soutenu qu'il n'avait jamais été jusqu'à dire ça à une fille... Mais bon il a pas voulu me dire ce qu'il disait d'autre, alors... je me demande quand même s'il était sérieux!!)

Bref, comme ils disent dans "Astérix mission Cléopâtre", "c'est une autre culture"...  ;-)
Voilà, en tout cas c'était une petite plongée dans le monde fascinant de nos voisins les flamands!
A bientôt tout le monde les gens (ça c'est une formule (c) Seb, petit insecte subtil... Mais j'aime beaucoup aussi!)

Belle semaine à vous et à très vite (enfin on va essayer! Et ne venez pas me dire qu'utiliser le terme - non, pas Yveke!- "essayer" c'est négatif parce qu'on a déjà à moitié raté quand on dit ça, j'y crois pas! ;-) )

Mary